SWIMRUN CADAQUES

Pour cette troisième édition du swimrun de Cadaques, la TEAM81 était venue en force ce weekend. 
Malgré une météo déplorable, l'organisation a validé le départ et sans modifier le parcours. La veille au soir rien n'était encore certain quant au bon déroulement de la course à cause du vent et de la pluie. 
À 9h00 le départ fut donné pour les 160 coureurs en duo. C'est donc Stéphane et Jo qui ouvrent cette matinée de sport. 5min plus tard, Marc.R, Fred.L, Germain et Stephan se lancent sur les premiers 2600 m de course à pied. S'enchaînent, 8 sessions de natation et 9 D3 course à pied. Le tout, sous la pluie et le vent ! Très froid sur les chemins de trail avec beaucoup de dénivelé et chaud dans l'eau par rapport à l'extérieur mais avec des vagues et du sel dans la bouche à chaque respiration. Malgré l'absence du soleil et de quelques degrés, la course s'achève en 3'09 pour Marc le premier de la TEAM81 à franchir la ligne d'arrivée. Suivi de Germain et Fred qui passent la ligne ensemble en 3'33. JO et Stéphane en duo en 3'53 et enfin Stéphan ferme la marche avec beaucoup de mérite de boucler les 18kms de trail et 5kms de swim avec une blessure. 
Le rendez vous est pris pour l'année prochaine avec une TEAM renforcée !! 
Qui sait ?  et un grand MERCI à Marine pour toutes ces belles photos.

LA LAUTRECOISE  2018

FrenchMan 2018...

Tout a commencé à 7h du matin, quand les autocars ont emmené les 445 concurrents chevronnés sur la plage de Piqueyrot afin d’effectuer la désormais fameuse traversée du lac d’Hourtin, une des spécialités de l’épreuve Médocaine. Surchauffés par l’organisateur et ancien triathlète international Benjamin Sanson, les triathlètes ont pris d’assaut le plan d’eau pour entamer ces presque quatre kilomètres dans une eau à 19°C.

Pour représenter la TEAM81, Fred Lemaitre.

Ma Course en quelques mots...

Un Ironman avec deux mois de préparations...c’est possible!
Mais à quel prix ! 
Un début de natation 🏊‍♂️ catastrophique !! Les premiers 1500 m avec le souffle coupé. 1h27 pour boucler les 4000m, a oublier. 
Le vélo ce passe plutôt bien jusqu’au 90kms, l’orage éclate suivi d’un vent 💨 de fou ! Résultat, les 90 derniers kms en souffrance pour finir les 180kms en 6h05. (29,6 de moyenne)On enchaîne sur le marathon avec les 20 premiers kms sous la pluie 🌧 bien sur ! Enfin le soleil ☀️ fait son apparition pour finir tranquillement en 4h22. 
11h49 de course sans compter les transitions. 
Un Ironman avec deux mois de préparations c’est possible !!

 

Embrun, LE MYTHE !

EMBRUNMAN !  LE Mythe...  et c'est Cyrille qui cette année à relevé ce défi de fou !

Embrun 2018.
un petit cr de cette nouvelle expèrience.

avant le départ, et même les jours avant aucune anxiété ni stress, rien juste serein. Je sais que je vais en chier, car a part en vélo, le training n'a pas été au niveau d'une telle course. Reprise du sport en septembre 2017 avec 85kg au compteur, et quasiement 6 ans sans triathlon et 12 ans sans Ironman, je suis parti de loin.
Mes objectifs sont déjà atteints :
1/ etre en dessous de 75kg
2/ rerouver un niveau physique correct et surtout "avoir la caisse" pour préparer les saisons suivantes...

Donc embrun ne doit être qu'une validation du foncier que j'ai pu faire. En effet, je n'ai eu aucune programmation, avec des series des allures etc... juste un volume d'heure a remplir.
natation 1 a 2 h par semaine
velo 10h par semaine depuis janvier 
cap reprise en mai (je voulais etre en dessous des 75 pour faire une reprise sereine et pas trop sollicitante pour mon corps) donc au total a peine 300 kil au compteur, en ce 15 aout

Après une rapide installation au parc, je salue Jérôme Renaud qui est déjà en combi, prêt a tout arracher !
depart en fond de paquet, aucune gêne. passage de bouée sans coup. fin du premier tour j'essaie de m'appliquer mais je n'arrive pas à ressentir ma nage. Je ne songe même pas a accélérer… j'ai tout fait en 3 temps, la fin du 2eme tour je commence a en avoir plein les bras, pas grave bientôt la sortie

transition cool, je prends le temps de me vetir et de remplir mes poches de mon ravito (muffin, pate de fruit, barre de céreale)
le speaker annonce 1h22 de course. Punaise d'habitude cela fait un bon quart d'heure que je roule !!!

Comme à chaque fois, jusqu'au pied de l'izoard je me mets en mode cyclotouriste. Je suis quand même surpris d'avoir beaucoup de monde autour de moi. Les autres fois c'était plus espacé.
pied de l'izoard, tous les voyants sont au vert, alimentation ok, jambes ok, vélo ok. je vais pouvoir grimper !
dans l'ascension, je n'arrive pas à faire monter les tours, même dans brunissard, je passe cela sans être oxy contrairement aux autres fois. Mais je n'arrive pas a accélerer non plus. Je me console, je n'arrete pas de doubler !
au sommet, prise du ravito perso et c'est parti pour la descente. J'ai vraiment pris mon pied, là aussi je double un max de mecs… le vélo répond super bien, en position froome, il prend rapidement de la vitesse, les courbes s'enchainent bien, a part une ou je merde grave, et là le vélo me récupère ! il a fait exactement ce que je lui ai demandé et a tenu la trajectoire !
retour sur embrun, vent dans la tronche. Je suis bien, les jambes sont fatigues mais pas du tout douloureuse.
chalvet, toujours autant la galère mais je n'ai pas cette envie de "balancer le vélo" et d'en avoir marre de rouler, contrairement aux autres embruns !
retour au parc, changement complet de tenue sous la tente.

c'est là que la course commence pour moi. Je suis heureux car aucune douleur musculaire, juste un peu de fatigue.
j'arrive a courir tout le premier tour, sauf a chaque ravito ou je marche, 1er tour en 1h23,pile dans mes objectifs.
2eme tour, cela se complique. Mal de ventre et surtout gaz et envie de vomir. Là je marche de plus en plus rien que pour roter et voir si cela sort. 
En haut d'embrun je m'arrete au ravito, m'assois sur une chaise des bénévoles, et je me mets à table ! oui d'un coup j'ai faim. Pas en hypo, mais juste envie de manger. En plus c'est cool, j'ai plusieurs serveurs rien que pour moi ! gateau, barre, riz au lait chips… tout y passe. J'ai bien du m'arreter 15' !
c'est reparti, cependant les douleurs elles sont toujours là...
fin du 2eme tour, franchement j'ai vraiment eu envie de mettre le clignotant durant ce tour… mais je retrouve ma petite famille, les gosses sont a fonds, ils se sont mis a donner des éponges aux coureurs avec les bénévoles. Ils sont morts de rire ! cela me redonne le moral, et surtout plus que 13 kil, cela va le faire !
un tour encore un peu galère musculairement cette fois, mais la tête est prete à aller au bout.
dernière ligne droite, je cherche la tribu, mais tout est mis en place pour que l'on ne puisse passer la ligne avec eux ! de plus mon épouse voyant cela, c'est mise en retrait pour être sur que je ne vienne pas prendre les enfants. Elle me connait bien, car je n'aurai pas admis que l'on m'empeche de passer la ligne avec eux, et j'aurai donner mon dossard pour abandonner la course, et cela meme a 10m de la ligne, si un mec m'avait bloqué….
au final 14h37, et 3' de mieux au mon premier embrun en 2000 ! bon 1h40 de plus que mon meilleur temps…. 
Voila le résultat, 2 gifts, et une belle médaille faite par ma grande. "la médaille du champion papa". Je l'ai portée toute la cap avec fierté (elle aussi en était fière )
Bravo a Jérôme Renaud qui a explosé son vieux kotch. Qui l'aurait cru y'a 15 ans lorsque je l'entrainais ! que ce jeune garçon et moi même nous retrouverions sur cette course 15 ans plus tard ! Bravo je suis fier et heureux de ta performance, comme je te l'ai dit cela me rend plus heureux de te voir devant que derrière moi ! good job !
une pensée aux anciens royannais (Stephane Garcia Thierry Vié Pascal Coic Jean Christophe Meriguet Erik clavery Etienne Charbeau Raphael Mentrel Patrick Herve Didier Menu, je ne pense pas en oublier ) avec qui nous avons participer a cette course à diverses reprises !
Idem Pour Henry Daideche, de l'us creteil, qui m'a donné l'envie de faire cette épreuve à l'époque ! 
aussi un clin d'œil a Eric Plantin, qui a brillé en son temps, et qui à dit dans une interview récente, qu'il ne retrouvait plus le sport de ces débuts. Je suis totalement d'accord avec toi ! le triathlon est devenu trop asseptisé (en tous cas en France )

Bravo a tous les bénévoles, et le public nombreux pour leur encouragements ! bien sur aussi a ma famille, qui est prete pour de nouvelle aventure !

Un grand BRAVO! à toi Cyrille et merci pour ce magnifique résumé .

Sur les terres de d'Artagnan

 

Ce dimanche marque le réel début de la saison de triathlon. 

Et c'est à cette occasion que plus de 150 athlètes  se sont retrouvés à Auch pour un triathlon format M. 

Pour les tri-athlètes confirmés, il s'agissait d'un triathlon permettant de jauger leur forme physique à l'issue de leur  entrainement hivernal et pour d'autres, il s'agissait de le finir.......

 

Si le ciel etait nuageux pour le départ de la course « vél'Auch », course vélo de 40km et qui finissait par 10km de course à pied......Le soleil a généreusement fait son apparition pour le départ du triathlon à 10h30.

 

Le parcours natation de 1500m avec une sortie à l'australienne, dans  une eau à 17°, n'a pas refroidi les plus rapides qui sont sortis de l'eau après 20 min de baignade.

 

Puis les routes vallonnées du Gers ont tenu leur promesse avec de beaux vallons et 600 de D+.

Le soleil était bel et bien là pour peaufiner le bronzage cycliste. 

Les 3 premiers au classement général auront mis moins d'1h05 pour finir le vélo et se lançaient sur le parcours Course à pied qui nous a mené au cœur de la ville basse de Auch avec un passage au pied du fameux « escalier monumental.

Le M a été survolé par Rouvier Valentin de « La Rochelle Triathlon »  en 1h59 et 47 secondes.

Ce triathlon a permis à David BERRIER de faire son 1° triathlon au format olympique  et cela sous les couleurs de la « TEAM 81 ».  

Il termine son épreuve sous un soleil de plomb au bout de 3h11 et 50 secondes. 

 

Il a eu la très grande surprise de voir arriver un supporter inattendu sur le bord du lac au départ en la personne de Joris.

Triathlon de Auch...

Le Premier de la saison !

Et c'est David qui s'y colle...

Texte et photos de David.  

Merci et encore BRAVO!

Marathon d'Albi

 La première fois c'était il y a 20 ans pour la vingtième édition donc. Au départ, alors que la pluie n'avait pas encore fait son apparition du côté du Stadium, on compte 400 coureurs pour se disputer le titre tant convoité, 500 en open sur cette même distance mythique de 42,195 km, environ 1000 sur le semi et 600 sur le 10km. Trois départs donc pour trois épreuves bien distinctes...

Sur le Semi:       Fred.L en 1,47'  /  JP en 2,06'

Sur le 10 KMs:   Estelle en 49' et 2ème de sa catégorie .

Super Chrono de Julien sur le 10km en 40' , Bravo !

Une pensée à Cyrille forcé d'abandonner sur la première cyclo sous les couleurs de la TEAM81 "La Castraise" à cause d'un problème mécanique.

Mieux vaut maintenant que sur l'Iron... ;-)

1/1
1/1

La Trans'Aubrac...

Enorme coup de chaleur sur la Trans'Aubrac. Une fois n'est pas coutume. On n'en a pris l'habitude. Bon c'est vrai qu'il n'a pas fait 40°C non plus, n'exagérons rien, mais comme les corps ne sont pas encore habitués à la chaleur après cette longue période d'hiver, et bien ça a fait mal à tout le monde. Vraiment mal. Les défaillances se sont comptées à la pelle. Malgré tout, le succès de cette épreuve avec ces fameux ravitos inoubliables n'est plus à faire. 500 inscrits par exemple sur le seul 105km.

La TEAM81 au RDV !

Estelle sur le 8 km, JP et Fred.L sur le 50 km.

Bravo à JP pour son premier Trail longue distance et Fred qui améliore son temps de 5min sur l'édition 2017.

Un grand merci pour les accompagnateurs(trices) qui ont motivé les troupes par leur indispensable présence.

Une pensée particulière à David Chendo sur le 105 km avec une très belle perf. Bravo à lui.

Resultats 8 kms
Resultats 50 kms

BRASSACATRAIL...

La réputation du Brasscatrail n'est plus à faire. L'équipe de Maxime Durand, un groupe de tarnais passionnés, sait recevoir ses coureurs. Ce n'est pas une légende. L'amour du terroir est tel que le partage est hissé au rang de vertu. On ne vient pas à cette épreuve sans y repartir changé à jamais. Il y a le parcours, technique à souhaits et tellement envoûtant pourtant, il y a les bénévoles le coeur sur le main, il y a ces ravitos chargés en produits de qualité, il y a la pasta comme une fiesta et le repas d'après-course comme un moment de convivialité à l'unisson, il y a la fête à Brassac tout simplement avec des concerts et plein d'autres animations... Mais il y aussi une compétition avec des coureurs et pas des moindres. Du coup, on retiendra aussi que sur la longue distance de 28km, c'est Benoît Galand, l'enfant du pays, le "petit frère" de l'organisateur en quelque sorte qui l'emporte et Julie Latger en féminines. On notera aussi au passage que Mylène Bacon, s'est bien remise de son Eco Trail de Paris, et gagne sur le 14,5km(environ 1000m de dénivelé) avec une 8ème place au général. C'est Mathieu Rognant qui l'emporte chez les hommes. Enfin sur la petite distance, les jeunes étaient à la fête. Comme quoi la relève est assurée. Les gens des Esclops d'Azun sont venus en force du côté de Brassac et pourtant c'est pas à côté. Aussi si je vous dis que c'est une cadette du doux nom de Lanne qui l'emporte sur le 8km. Justine de son prénom. Cela fait plaisir à entendre. Loïc Robert, encore junior, est le plus fort chez les hommes. Et même si ces deux-là ne sont pas encore amateurs de bière, du moins l'esprit trail est bien là. Cela nous met le baume au coeur en ce week-end pascal !

Nos deux compères Julien marc et Gaillac stéphan en garderons un dur et bon souvenir.

Les muscles traumatisés, une bonne récup s'impose....

 

Bon courage maintenant aux copains qui préparent la" TRANS'AUBRAC" pour le 22 Avril.

Texte de Stéphan, Photos de Cathy, merci.

1/2

L'AMBUSQUADE !

1/1

Les inscriptions étaient closes trois semaines avant. Les organisateurs de l'association Les Pieds Begons envisageaient un succès, il a été fulgurant pour la première édition du trail l'Ambusquade dimanche matin. Un rayon de soleil discret est même venu éclairer les 500 participants, 125 sur le 26 km, 175 sur le 12 et 200 marcheurs.Dans la course des 12 km, c'est le Briatextois Guillaume Garcia qui a établi le premier temps référence à 1 h 05'22

Sur le 13.5 kms:

Marc.J : 8 ème et premier de la Team81

en 1h16     ( 1er master 2)

Eddy: 10 éme en 1h19

Fred.D: 12 ème en 1h24

Stéphane.T: 13 ème en 1h25 

Stéphan.G: 23 ème en 1h33

Jc jacob: 66 ème en 1h45

Sur le 26 kms:

Gilles masse : Une très belle 6 ème place au scratch en 2h32

 

JC.Rolland : 50éme en 3h12

une belle prestation pour sa première participation sous les couleurs de la Team81.

LA TEAM81 à la Corrida....

Comme à l'accoutumée en ce premier week-end de janvier, il y a le Trail des Côteaux d'un côté et la Corrida de l'Epiphanie de l'autre, Lescure d'Albigeois. Ils furent donc quasi 300 en individuels sur le 10km et un peu moins de 100 équipes de deux à se la tenter en relais avec deux fois 5km au programme.

La TEAM81  au rendez-vous !

Bravo Estelle qui commence l'année 2018 première de sa CAT en 52' sur le 10 km

Jean Pierre en 54'

Julien.B en 57'

Fred.D

Gatien.D